la pâte à modeler : un jeu libre nécessaire

faire-de-la-pate-a-modeler-maison_logo_item

Quand je la propose à notre garçon de 23 mois, je le laisse être acteur de sa création. Je le laisse faire comme il le souhaite. Je n’impose pas mes envies ni mes désirs. Même si parfois, j’aimerais lui montrer comment faire un escargot. 🙂 Le mieux c’est que je le fasse de mon coté, libre à lui de m’imiter. La pâte à modeler développe son imaginaire et, son imagination lui appartient. Il a une action sur ce qu’il entreprend. Il maîtrise une certaine réalité en malaxant, coupant et en écrasant la matière. Il peut crée des éléments entre eux, ils les mets en scène et peut rejouer ainsi des événements vécu.

Je n’essaye pas d’attendre un résultat de sa part. Quelque chose de « beau » pour l’un, n’est pas forcément « beau » pour l’autre. Attendre un résultat demande de contenter le désir de l’adulte. Il me semble que l’enfant ne joue pas pour « faire » plaisir mais pour « se faire » plaisir. Ainsi, le jeu devient jeu et donne du sens à l’enfant.

Je le laisse manipuler la pâte comme il le souhaite. La manipulation de la pâte à modeler développe la motricité fine. L’enfant touche, malaxe, appuie, coupe, écrase, etc… L’enfant est concentré. Il a du pouvoir sur ce qu’il module et cela devient rassurant. Ce jeu est apaisant.  Lorsque qu’ils jouent, je ne peux m’empêcher de jouer avec lui et de malaxer la pâte. C’est même automatique, la pâte m’attire ! lol

L’achat d’accessoire n’est pas forcément nécessaire. N’importe quel élément permettant de couper, écraser, appuyer suffit pour s’amuser : la vaisselle d’une dinette ; des emportes-pièces de cuisine ; des couvercles de petit pot ; un rouleau à pâtisserie ; des coquillages et bien d’autres encore ! Pour réaliser la forme des spaghettis, percer plusieurs trous dans le capuchon d’un feutre…

La recette de la « pâtate à modelette »

~ Prendre une tasse de 200 ml

~ 2 tasses de farine

~ 1 tasse de sel fin

~ 2 tasses d’eau chaude

~ 2 cuillères à soupe d’huile

~ 1 cuillère à soupe d’alun de potassium (en pharmacie)

~ 1/2 cuillère à soupe de maïzena

~ du colorant alimentaire

Mélanger le tout dans une casserole et battre avec un fouet. Lorsque le mélange devient épais, laisser refroidir et décoller de la casserole.

Pour bien la conserver, filmer la pâte avec du célophane.

 A vous de jouer !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s