Un sac de jeu transitionnel

wp-image-1492898200jpg.jpg

Ce sac marque la transition dans les moments où il faut passer à autre chose. Il permet d’aborder les changements avec douceurs. Notre garçon l’emporte avec lui, le matin à son réveil, au moment de la sieste et surtout le soir avant de dormir. Il lui permet d’accepter le passage d’un instant à un autre plus facilement. Ce n’est pas forcément le sac de jeux qui marque la transition mais aussi la confiance et la fiabilité de notre parole au départ. C’est comme si, on lui proposait ce sac pour aller dormir et ensuite on l’enlevait aussitôt installé dans son lit. Il ne serait plus objet transitionnel. Il sait qu’il peut jouer avec ses jeux avant de dormir. C’est un moment où il peut se retrouver.

Depuis l’âge de ses 15 mois, on a enlevé les barreaux de son lit. Il a un lit bas et peut en sortir comme il le souhaite. Les premiers temps, l’endormissement était compliqué car il préférait jouer sans cesse. Petite à petit, il jouait et s’endormait ensuite. Parfois, il restait jouer des longs moments mais après tout, c’est que ce n’était pas forcément le moment pour lui de s’en dormir. Aujourd’hui, il a 2 ans, il demande à mettre son matelas par terre pour être encore plus prêt de ses jeux. Ce n’est pas toujours bon de laisser un matelas sans aération au-dessous. Il va falloir que l’on trouve une solution.

Ces derniers temps, les couchers ont été compliqués et quand il a pu nous dire « peur » au moment où l’on fermait la porte, on a vite compris. Depuis, on laisse la porte entrouverte. Nous lui avons également acheté une veilleuse nomade de chez Pabobo que j’adore ! Je l’avais acheté pour notre voyage en van en Australie.

En plus, d’être rassurant pour notre garçon, le sac de jeux est pratique à transporter. Vous vous souvenez de Gus, la petite souris dans Cendrillon qui essayait de caler des grains entre ses dents et ses mains ? C’est l’image que j’aie quand notre garçon essaye de porter tous les véhicules dans ses mains. Là, il peut mettre tout ce qu’il lui plait. La première chose qu’il fait en se réveillant le matin : il met son doudou et toutes les voitures, une à une, pour en manquer aucune. En ce moment, il est dans sa période du « moi, c’est à moi et il l’appelle : « mon cak ».  C’est trop mignon ! Ah oui, et on ne change pas de sac, on garde le même pour qu’il puisse l’identifier comme tel.

Le matin, avant de partir chez l’assistante maternelle ou à la crèche, on lui propose de prendre un jeu et le mettre dans la petite poche de son sac à dos Le soir, au moment du départ et quand il ne veut pas quitter les jeux qu’il a commencé, on lui propose un des ses  jouets (souvent des véhicules), et ça facilite vraiment le départ… Ouf 😉

On essaye de donner une transition pour faciliter le passage d’une situation à une autre, et croyez-moi, c’est tellement plus simple, apaisant et rassurant aussi bien pour nous que notre garçon.

img_2878

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s